CHAB a.s.b.l.
 

Home
 
Notre Propos
 
Comité
 
Activités
 
Programme
 
Articles
 
Publications
 
International
 
Coopérateurs
 
Renseignements

Ce site nécessite


 

 

 

 

 

CHAB News  Décembre 2023

 

WEBMASTER

chab.belgium@gmail.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 





































 

.

HOME

CONFEDERATE HISTORICAL ASSOCIATION OF BELGIUM

PROCHAINES REUNIONS
 

Samedi 9 mars 2024 à 15h00

..

LES BATEAUX A VAPEUR DU MISSISSIPPI

..

.
Conférence de Michel Verheyden : Les bateaux à vapeur du Mississippi. Le conférencier nous entretiendra sur l’évolution des steamboats du grand fleuve, avant, pendant et après la guerre civile américaine. Le sujet englobera notamment les aspects de ces navires, leur propulsion, la vie à bord, leur utilisation civile et militaire ainsi que les accidents impliquant les vapeurs. L’orateur mentionnera les différentes batailles impliquant les navires fluviaux. Enfin, la création de navires-hôpitaux sera développée.  
.

.

Samedi 13 avril 2024 à 15h00

..

LE MISSOURI EN EBULLITION

..

 

.
Conférence de Gérard Hawkins : Le Missouri en ébullition. En 1861, lorsque le Kansas est admis comme Etat libre dans l’Union, des milliers de ruffians pro-esclavagistes qui s’étaient distingués par des années de violences lors de l’épisode du Kansas ensanglanté, rejoignent l’armée confédérée du général Sterling Price en Arkansas ou se dispersent dans leur Missouri natal. Malgré les efforts de son gouverneur Claiborne Jackson, le Missouri ne fait pas sécession et demeure un Etat frontalier où la population est profondément divisée quant à ses allégeances à l’Union ou à la Confédération. Après la bataille de Boonville au mois de juint, le général Nathaniel Lyon réussit à débarrasser le Missouri des partisans de la cause sudiste et des groupes de hors-la-loi mal organisés, ce qui déclenche un état d’insurrection dans les zones peu contrôlées par les forces fédérales. La résistance s’organise. Des bandes de guérilléros pro-esclavagistes déterminés font leur apparition, semant la terreur parmi les habitants du Missouri. La plus célèbre d’entre elles est dirigée par William Quantrill qui bénéficie du statut de soldat régulier accordé par le Partisan Act confédéré de 1861. L’horreur est à son comble lorsqu’en août 1863, Quantrill lance un raid dévastateur sur Lawrence au Kansas, assassinant près de deux cents habitants et brûlant la ville. La guerre devient alors une traque sans merci des hors-la-loi par les forces fédérales appuyées par des milices assoiffées de vengeance. Quantrill et nombre de ses lieutenants sont tués ou capturés en 1865. Les frères James et Younger s’en sortent indemnes et forts de leur expérience, se convertissent au grand banditisme, ciblant les banques et les trains.
.

.
PRECEDENT CHAB NEWS (expédié le 26 juin 2023)
.

Le siège de Fort Pulaski par Gérard Hawkins

La bataille de Wilson's Creek par Gérard Hawkins

L'expédition de Burnside en Caroline du Nord par Gérard Hawkins

..

.
DERNIER CHAB NEWS (expédié le 20 décembre 2023)
.

La bataille d'Antietam par Gérard Hawkins

L'armée du Cumberland par Gérard Hawkins

David Farragut, premier amiral de l'US Navy par Gérard Hawkins

L'organisation des armées de la guerre de Sécession par Dominique De Cleer

..

.
FUTURS CHAB NEWS
.
..

.

PAIEMENT DES COTISATIONS PAR PAYPAL

.

Il est recommandé à nos membres américains et internationaux de payer leur cotisation annuelle par PayPal au compte de la CHAB : chab.belgium@yahoo.com

..


L

DERNIERES PEINTURES DE JOHN PAUL STRAIN

.

 

..

GUNS OF THE NORTH

CHRISTMAS AT MOSS NECK

..

Fin novembre 1862, le Ve corps de l’armée du Potomac reçu l’ordre de quitter son campement dans le Maryland et de se diriger vers le sud, en territoire ennemi. Les hommes traversèrent le fleuve Potomac au milieu de la nuit et prirent quelques heures de repos dans le village d’Harpers Ferry. Le lieutenant-colonel Joshua Lawrence Chamberlain et le 20e régiment d’infanterie de volontaires du Maine étaient dans leur élément par ce temps froid. Nés et ayant grandi dans l’Etat du Maine, les hommes du régiment se sentaient forts lorsque les températures commençaient à chuter. Bientôt de fortes chutes de neige allaient recouvrir les campagnes du nord de la Virginie. Le 5 novembre, le président Abraham Lincoln avait décidé du retrait du commandement de l’armée du Potomac au général George B. McClellan. Le général Ambrose E. Burnside se vit alors attribuer ce commandement. Le jour suivant, le Ve corps entama sa marche depuis son bivouac de Snicker’s Gap. Dans la soirée du 9 novembre, Chamberlain et son 20e Maine arrivèrent au quartier général du Ve corps près de Warrenton. Ils arrivèrent à temps pour être les témoins de l’émotionnel adieu à McClellan lorsqu’il chevaucha devant des milliers de soldats qui l’encouragèrent, alignés le long du Alexandria et Warrenton Pike. La division du Ve corps rendit les honneurs à McClellan en présentant les armes. Le général Burnside était maintenant à la tête de l’armée du Potomac ; ses aptitudes et ses décisions allaient être testées par rapport à celles du général Robert E. Lee à la bataille de Fredericksburg.  

.

© Tous droits réservés par John Paul Strain Historical Art

Durant l’hiver 1862-1863, le général Stonewall Jackson avait installé son quartier général dans une des plus somptueuses propriétés de Virginie : le manoir de Moss Neck. La plantation de six cent quarante hectares appartenant à la famille Corbin, était située à onze miles de Fredericksburg, en aval de la rivière. La majestueuse demeure mesurait quatre-vingts mètres de long, avec deux ailes. La plantation de Moss Neck devint les quartiers d’hiver du second corps de l’armée de Virginie du Nord. Les soldats logeaient près des écuries, à plusieurs centaines de mètres du manoir. Les derniers jours de 1862 étaient froids et enneigés. Les deux généraux, Lee et Jackson écrivaient des lettres à leurs épouses, y exprimant leurs espoirs et rêves de paix pour l’année à venir. L’épouse de Jackson, Anna, souhaitait qu’il prenne du congé et se rende en Caroline du Nord pour y voir sa famille à l’occasion des fêtes de fin d’année. Stonewall répondit : Il apparaît plus opportun pour moi de rester avec mes unités tant que perdure la guerre, si notre gracieux Père dans les Cieux le permet. L’armée a fort à souffrir d’absentéisme. Si toutes nos troupes, officiers et hommes étaient à leur poste, au travers de la bénédiction de Dieu, nous pourrions espérer une fin de la guerre plus rapide. Alors que Noël approchait, les Corbin et Jackson préparaient une grande célébration. Des citoyens sudistes reconnaissants apportèrent tellement de nourriture au manoir que Jackson invita les généraux Lee, Stuart, Pendleton ainsi que des membres choisis de l’état-major au dîner de Noël. Une somptueuse table était dressée avec trois dindes, du jambon, des huitres, des légumes, des cornichons et des biscuits fraîchement cuits. Une bouteille de vin allait être servie par des serviteurs en tablier blanc. Lorsque les douze officiers arrivèrent, tous étaient surpris par la générosité du festin. Chacun avait vécu d’excellents moments. Le dernier jour de l’année, le général Lee publia un ordre de félicitations à l’adresse de son armée, eu égard au succès lors de la bataille de Fredericksburg. Toutefois, il prévint que de nouvelles missions se profilaient. La guerre n’est pas terminée. L’ennemi est toujours nombreux et fort, et notre pays demande que l’armée renouvelle ses héroïques efforts en son nom.

.

© Tous droits réservés par John Paul Strain Historical Art

 

Pour tout renseignement ou commande en ligne :

www.johnpaulstrain.com

.